Rentrée des enfants : quels sont les bilans ou examens à leur faire faire ?

Avant chaque rentrée scolaire, parents et enfants sont invités à remplir quelques papiers administratifs pour réintégrer l’école. Cela concerne aussi bien l’éducation que la santé. De quoi s’agit-il ?

Examens et bilans médicaux

Pour être autorisé à intégrer un établissement public, l’État préconise un certain nombre d’examen de rentrée des enfants. Ces bilans diffèrent selon que l’on veuille que l’enfant intègre une crèche, la maternelle ou une école. C’est ainsi qu’entre la naissance et leur sixième année, il leur est demandé une vingtaine d’examens. Ils doivent être effectués avant les rentrées car ils fonts partis des documents nécessaires pour être pris en charge dans un établissement public. Avec ces bilans, des vaccins sont également exigés pour prévenir quelques maladies. Ce sont les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. S’ils ne peuvent être réalisés, un certificat de contre-indication médicale est nécessaire. En outre, les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole sont vivement conseillés.

Pourquoi ces examens sont nécessaires ?

Ces examens de rentrée des enfants permettent de suivre son développement. Ils permettent de repérer des signes qui montreraient que l’enfant a des difficultés d’apprentissage, des problèmes visuels ou auditifs, ou des problèmes de langage. Ils permettent également de surveiller les aptitudes psychomotrices et l’état psychologique de l’enfant. On peut aussi dépister les éventuelles anomalies et déficiences que pourraient avoir l’enfant à tous les niveaux, et de manière précoce. Plus tôt les problèmes sont détectés, il sera plus facile d’y apporter les solutions. Cela peut être des soins et traitements particuliers en présence de maladies. Tout comme cela peut des conseils ou des recommandations pour pallier les problèmes rencontrés, en cas de problèmes de développement.

Examens et bilans pour l’éducation

Ce sont des examens de rentrée des enfants à effectuer si on souhaite qu’il intègre des écoles privées ou spécialisées. Ils varient en fonction de l’âge et des compétences de l’enfant. On a des écoles qui proposent des études classiques tout en mettant en valeur de l’aptitude particulière de l’enfant comme le sport et l’art, ou ses passions comme la pêche, la navigation, la cuisine et la pâtisserie, et bien d’autre encore. Cela est évidement conditionné par ses précédents résultats scolaires, mais également par les résultats des examens d’admission. A part les habilités évidentes, ils portent généralement sur le français, les mathématiques, la culture générale. Quoi qu’il en soit, pour de meilleurs résultats, il faut s’assurer que la spécialisation corresponde également aux besoins de l’enfant, pour qu’il ne soit pas stresser.

Cure thermale : est-ce que les mutuelles prennent en charge suivant les pathologies ?
La médecine douce, qu’est-ce que c’est ?