Cure thermale : est-ce que les mutuelles prennent en charge suivant les pathologies ?

L’assurance maladie aide plusieurs personnes à subvenir à leur secours en cas de besoin. La loi impose en effet l’existence de cette charge sociale à toutes entreprises, pour aider les employés à obtenir un remboursement d’une cure thermale. Cependant, beaucoup de salariés bénéficiant cette charge ne savent pas la limite de ces prises en charge.

Les conditions de prise en charge lors d’une cure thermale

La prise en charge lors d’une cure thermale dépend de certains critères indispensables. Tout d’abord elle nécessite une prescription médicale provenant du médecin traitant. Par la suite, elle dérive de la nature de la pathologie correspondante. Ces infections peuvent être diverses  selon la maladie qui vous atteigne. La prise en charge dépend également du fait que, l’établissement où vous travaillez est-il agréé ou conventionné par l’assurance maladie. Par conséquent, le médecin traitant choisit l’établissement idéal pour le traitement en fonction de la pathologie traitée. Le dernier critère à étudier c’est la durée de la cure thermale. En général, la cure doit être de dix-huit jours de traitements effectifs. Le remboursement d’une cure thermale n’est aussi valable  que d’une pathologie par année civile sauf pour des cas exceptionnels.

Quelles démarches à suivre pour le remboursement ?

Vous devez d’abord effectuer une demande de prise en charge auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie. En faisant cette demande, il vous faut un questionnaire de prise en charge complété par votre médecin et une déclaration de ressource. Cette déclaration de ressource doit être justifiée afin d’obtenir les remboursements des frais transports ainsi que l’hébergement. Une fois que le questionnaire de prise en charge et la déclaration ont été obtenues, votre Caisse d’Assurance Maladie vous ferez parvenir un accord de prise en charge appelée « Prise en charge administrative de cure thermale et facturation ». Ce document contient : les honoraires médicaux, le forfait thermal ainsi que les frais de transport et d’hébergement.

Comment procèdent les mutuelles pour la prise en charge et le taux de remboursement ?

Le montant dépend des frais médicaux comme le forfait de surveillance médicale. Ce forfait concorde à la surveillance médicale réalisée durant la cure. Le remboursement se calcule sur la base du 70 % des tarifs conventionnés. Il n’en reste plus que 30 % à la charge de curistes. Quant au forfait thermal, il se rembourse à partir du 65 % de la base des tarifs conventionnels. Le curiste ne prend donc en charge que 35 %. Le remboursement des frais de transport et d’hébergement se calcule également en fonction du 65 % du tarif. Le montant des frais médicaux varie d’une maladie à une autre. Le remboursement d’une cure thermale se procède donc suivant la pathologie concernée.

La médecine douce, qu’est-ce que c’est ?
Rentrée des enfants : quels sont les bilans ou examens à leur faire faire ?