Quel remboursement pour les frais d’orthodontie ?

Les derniers statistiques montrent que près de 55 % des Français, soit plus de la majorité ont besoin de soins orthodontiques. Et alors que ce type de soins se répand, on se pose bien des questions sur les éventuelles conditions de remboursement proposées par la sécurité sociale qui à priori varie selon l’âge. Découvrez dans cet article ces conditions de remboursement frais d’orthodontie.

Un remboursement soumis à deux conditions

Le remboursement frais d’orthodontie par la sécurité sociale est généralement soumis à deux principales conditions : l’âge du patient et l’accord préalable avec la caisse d’assurance maladie. En effet, les soins d’orthodontie ne bénéficient de remboursement que si la personne traitée a moins de 16 ans au début du traitement. Néanmoins, une dérogation s’accorde dans le cas où le traitement orthodontique a pour objectif de préparer une éventuelle intervention chirurgicale des maxillaires.

Le remboursement frais d’orthodontie est également soumis à l’accord préalable passé avec la caisse d’assurance maladie. Cet accord est fixé à l’issue d’une demande émise qu’on doit renouveler à chaque six mois passés.

Quel pourcentage de remboursement espéré ?

En fonction des soins orthodontiques à pourvoir, le pourcentage remboursable varie de 70 à 100 % du montant de base. En principe, on peut espérer à un remboursement frais d’orthodontie de 70 % pour la première consultation, les examens initiaux, les consultations de surveillance, les radios et dernière année de contention. Un remboursement total est prévu pour le traitement actif et la première année de contention.

Le pourcentage restant est entièrement soit à la charge du patient, soit à sa complémentaire santé. On rappellera également que le remboursement des soins actifs est limité à six semestres au maximum. De ce fait, tout semestre en plus ne fera plus l’objet d’un remboursement.

Choisir une mutuelle santé pour le remboursement frais d’orthodontie

Une fois passé l’âge de 16 ans, la sécurité sociale ne prend plus en charge le remboursement frais d’orthodontie que dans des cas rares. Que faire alors ? La meilleure alternative conseille de souscrire à une mutuelle santé qui couvre ce genre de frais. Vous vous interrogez sur les remboursements dentaires ? Sur https://www.maaf.fr/, comparez les 5 niveaux de la garantie dentaire et ses avantages pour croquer la vie à pleines dents !

Peu importe votre âge, la mutuelle santé ou complémentaire santé peut vous aider à faire face aux coûts prohibitifs taxés par les praticiens orthodontistes. En fonction de vos besoins et de votre profil, elle est en mesure de proposer des formules gagnantes capables de couvrir un pourcentage conséquent de vos besoins dentaires. Le taux remboursable varie généralement entre 70 jusqu’à 150 %. Certaines entreprises peuvent même proposer encore plus. Néanmoins, pour être sûr de choisir la bonne offre, pensez à faire au moins un comparatif de deux praticiens orthodontistes avant d’engager des soins.

Quel remboursement pendant la grossesse ?